Transparence : le coup de gueule des contribuables de la CANOL !

C’est le titre de l’article de 2 pages publié dans le mensuel de novembre de LYON CAPITALE.

Il relate les difficultés de plus en plus grandes que rencontre notre association pour obtenir les informations  que les collectivités territoriales ont l’obligation de communiquer, l’inertie des préfets qui ne font respecter ni la loi, ni les jugements de la justice administrative et de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) qui, débordée par le nombre de dossiers,  met de plus en plus de temps à répondre à nos demandes.

Alors que tous nos élus, jusqu’au gouvernement, prônent le recours à une transparence des informations de plus en plus grande, remède indispensable à la crise de confiance entre administrés et pouvoirs publics, cet article, bien étayé, prouve malheureusement le contraire.

Le magazine LYON CAPITALE de novembre est actuellement disponible dans tous les points de vente de journaux.

Articles en rapport

Faire un commentaire

  • Dom

    L’accumulation des lois sur la transparence crée une couche opaque !

Faire un commentaire