Métropolisation : le modèle lyonnais a du mal à servir d’exemple

Métropolisation : le modèle lyonnais a du mal à servir d’exemple

Début décembre 2018, CANOL a publié la seule étude (http://www.canol.fr/etude-metropole/) complète sur la situation de la Métropole de Lyon trois ans après sa création. Sa lecture attentive montre que, pour le moment, les objectifs d’économies d’échelle n’ont pas été atteints et ne sont pas en mesure de l’être.

Les dépenses de fonctionnement ont grimpé de 116 %, alors que les recettes progressaient de 91%. Les dépenses de personnel se sont accrues de 74 %. Enfin l’incontournable poste social a représenté 50% des dépenses de fonctionnement, plombant le « dynamisme » de la Métropole. Le nouvel ensemble Nouveau Rhône et Métropole issu de la transformation de l’ensemble précèdent, département avec-Grand Lyon, a généré depuis sa création, donc à périmètre égal, plus de 600 millions d’€ de dépenses d’exploitations supplémentaires, financées par l’impôt et par la dette.  Alors que l’objectif affiché était une réduction des coûts !

Pour le contribuable, l’économie promise s’est donc transformée en hausse de la fiscalité, 14.5%, soit 7 fois le rythme de l’inflation (+2.1%). C’est ce qui a permis de sauver la situation.

Si après Nantes et Lille, Bordeaux Métropole renonce à imiter le modèle lyonnais, c’est que ses élus ont de bonnes raisons de ne pas se lancer dans l’aventure, attentifs qu’ils ont été aux résultats lyonnais. Il reste à ce jour deux métropoles qui hésitent à franchir le pas : Nice et Toulouse. Il ne fait aucun doute que le Président de la République n’osera pas imposer son projet.

Nous écrivions que ce premier mandat aura été un mandat de rodage. A ce jour, la campagne des élections de 2020 est déjà lancée. Les candidat(e)s à la présidence devront, dans leur programme, être en mesure de démontrer un cadre précis et chiffré aussi bien pour la gouvernance bien plus transparente que pour les bases de fonctionnement de cette collectivité. Sinon, dix ans d’énergie et de dépenses auront été inutiles et dommageables pour les habitants et les contribuables de cette collectivité dont ils ont toujours peine à saisir l’intérêt !

 

Articles en rapport

Faire un commentaire