Que fait payer la Métropole de Lyon au consommateur d’eau ?

Que fait payer la Métropole de Lyon au consommateur d’eau ?

CANOL a dénoncé en septembre 2019 le coût excessif de l’eau imposé par la Métropole.

En effet la part qu’elle prélève dans le prix de l’eau pour ses budgets « eau » et « assainissement », 41,7% en 2018, est très supérieure à ses besoins. Nous avons calculé que, pour une moyenne de 120 m3 consommés par an et par foyer, le Grand Lyon n’a besoin que de 89,68€ pour couvrir ses services alors qu’il prélève aujourd’hui 156,79 € !

Si la Métropole s’en tenait à couvrir le coût du service, le prix de l’eau pourrait diminuer de 21,8%, soit en moyenne 67 € par foyer et par an.

Mais qu’impute-t-elle à ce service ?

En examinant avec attention les comptes des budgets « eau » et « assainissement », nous avons découvert des écritures de dépenses à priori sans rapport avec la ligne budgétaire qui rendent perplexes; sur l’année 2018, par exemple, les montants suivants :

  • Frais de déplacements : 1 556 779 €
  • Frais de traiteur Pignol : 782 043 €
  • Fédération pêche et pisciculture : 660 078 €
  • CACEIS, conseil en financement : 430 000 €

Nous avons demandé par courrier recommandé à Monsieur KIMELFELD la justification de ces dépenses le 16 octobre 2019, mais aucune réponse ne nous est encore parvenue à ce jour. Le Président de la Métropole serait-il embarrassé ?

 

Articles en rapport

La SPL Lyon Confluence

La Chambre Régionale des Comptes a analysé la gestion de la Société Publique Locale Lyon Confluence. La structure SPL a été un moyen efficace pour la transformation du quartier au travers de 2 concessions d’aménagement confiées par le concédant, la Métropole. Mais de grosses insuffisances du cadre juridique et...

Read More

Faire un commentaire