Subventions

Pour le sport, subventions et cadeaux !

Pour la saison, 2017-2018, LOU Rugby recevra 1 573 600 € contre 1 123 000 € la saison précédente réparti ainsi :

– 820 000 € de la Ville de Lyon qui de plus fait cadeau de droits sur des terrains à six Sociétés civiles immobilières (SCI) pour y construire des locaux commerciaux dans le cadre du projet « Les Jardins du Lou » dans lesquels le club ne possédera que 1% des parts contre 99% (rendement total évalué à 5,6 M€ par an sur 60 ans) pour la SAS Foncière Polygone détenue par Olivier Ginon ; ceci en compensation des 60 millions d’investissements à faire par celui-ci, sans garantie d’ailleurs ;

  • 258 000 € de la Métropole ;
  • 445 600 € de la Région et 50 000 € de divers.

L’OL recevra 1 755 870 € au cours de la saison sportive 2017-2018 contre 1 462 977 € pour la saison précédente.

Ce montant se répartit entre les collectivités comme suit :

  • 224 000 € de la Ville de Lyon ;
  • 31 670 € de diverses collectivités ;
  • 1 500 000 € de la Région, pour financer un ‘’équipement sportif d’intérêt régional ‘’ (sic) : le Musée de l’OL, situé dans l’enceinte du stade de l’OL, et dont le coût s’élèvera à 5 millions €.

Ces aides attribuées à l’OL ou à LOU Rugby ne dépassent pas 2 300 000€, comme l’exige le code du sport.

Toutefois, CANOL émet des réserves sur les points suivants :

La progression excessive des subventions : + 20 et + 40 % par an.

Les collectivités locales se détournent de leur rôle quand elles subventionnent des entreprises cotées en bourse comme la SCI « Les Jardins du Lou » GLEvents (CA 1 Md €) ou lOL, qui réalise un résultat courant avant impôts de + 17,5 et + 3,8 millions € sur les 2 derniers exercices. De plus les terrains des collectivités sont acquis à chaque fois, à des prix sans rapport avec ceux pratiqués dans la zone concernée.

Nous estimons que ce n’est pas à la Région ou à la ville de Lyon de participer à des investissements privés et que les magnats du sport business confondent trop souvent actionnaires et contribuables.

Faudra-t-il ensuite participer aux frais de fonctionnement ?

 

Articles en rapport

En toute discrétion, associations d’insertion mises en liquidation judiciaire

Nous avons appris que le Tribunal de Grande Instance a prononcé courant 2019 la liquidation de 2 associations exerçant une activité d’insertion sociale et subventionnées par la Métropole de Lyon, à savoir : Uni Est domicilié à Saint-Fons et Rhône Insertion Environnement, situé à Dardilly. Comme nous l’avons déjà constaté, la...

Read More

Le Département reste inflexible

Le Département n’a plus la compétence pour attribuer des aides d’investissement aux entreprises, mais continue à vérifier que leurs engagements pris antérieurement, soient conformes aux conventions ; Ces engagements concernaient des créations ou maintiens d’emplois. Le bilan de novembre 2019 donne : 53 entreprises ont été contrôlées, pour un montant de...

Read More

Faire un commentaire