Le mot du président

Les compétences et les finances communales ayant fondu comme peau de chagrin, la marge de manœuvre sera étroite, notamment en matière d’urbanisation si la compétence du PLU est passée à l’intercommunalité. Sans ces compétences essentielles et avec des dotations de l’Etat en baisse drastique, et la fin programmée de la taxe d’habitation, il va falloir sérieusement se pencher sur ce qui reste pour le Maire et les élus communaux.

Vidée des compétences qui faisaient leur légitimité, les communes doivent donc se réinventer. A l’occasion de la campagne on a vu se développer de nouvelles thématiques, comme l’écologie et le développement durable ou bien encore la sécurité, ainsi par exemple la consommation des produits locaux dans les cantines ou le recrutement de polices armées…

Pour la suppression de la Taxe d’habitation, le gouvernement a indiqué que l’État compenserait la perte de recettes. D’abord va s’installer une grande confusion entre prélèvements obligatoires nationaux et locaux, ainsi qu’une déconnexion totale entre une contribution fiscale locale et le bénéfice des services publics locaux. Déjà pour les intercommunalités, il est difficile de percevoir les coûts des réalisations municipales, mais comment l’administré pourra-il considérer l’utilisation de deniers publics, dont le prélèvement serait devenu indéterminé ?

De plus les municipalités se trouveront donc encore plus dépendantes de l’État central qui est surendetté et incapable de maîtriser ses dérives budgétaires. Si jamais les taux d’intérêt se retournent, l’État se trouvera confronté à des déficits abyssaux. Tiendra-t-il alors ses promesses ?

En conséquence, les municipalités devront fortement augmenter la taxe foncière, payée par les seuls propriétaires. Dans beaucoup de municipalités, une mécanique infernale se mettra alors en place : une minorité qui paye l’impôt (les propriétaires) se trouvera mise en coupe réglée par une majorité qui n’en paye pas, les locataires qui demanderont toujours davantage des services plus ou moins gratuits écoles, cantines, équipements sportifs, transports…

Pourtant la demande de proximité de la part des citoyens est toujours là. Ils plébiscitent leurs Maires sans percevoir l’affaiblissement du périmètre de ses responsabilités, de ses compétences et de ses moyens…

 

Articles en rapport

Vingtième anniversaire

Il était donc important de fêter l’évènement des vingt ans d’existence avec toute son importance. Nous avons choisi le 19 novembre à partir de 18 heures – Amphi Alain Mérieux de l’UCLY place des Archives 69002 LYON – . Nous aurons l’honneur de recevoir trois personnalités qui ont bien...

Read More

Bloc-notes

CANOL fut créé en septembre 1999, à l’initiative de deux personnes curieuses de voir comment les collectivités locales dépensaient notre argent, Georges COLIN et Michel VERGNAUD. CANOL a perduré ainsi presque miraculeusement pendant 20 ans. Miraculeusement car contrairement à certains qui soupçonnent je ne sais quel obscur réseau qui...

Read More

Faire un commentaire