Grand stade : la 2ème enquête publique confirme les arguments de CANOL et des « Gônes pour Gerland »

Grand stade : la 2ème enquête publique confirme les arguments de CANOL et des « Gônes pour Gerland »

Merci encore à tous ceux qui ont répondu à l’appel de CANOL et donné leur avis lors de cette enquête publique qui a eu lieu du 12 novembre au 15 décembre 2009.

Les commissaires-enquêteurs viennent de rendre public leur avis. Celui-ci est très défavorable au projet et reprend tous les arguments développés par CANOL dans son invitation à donner son avis.

  • les problèmes de desserte : « saturation de la rocade Est» et « absence d’un vrai transport lourd ». « Le maître d’ouvrage et le SYTRAL n’ont pas adopté les dispositions permettant de garantir l’accessibilité au site dans des conditions satisfaisantes ».
  • le coût des infrastructures : « la commission d’enquête juge totalement inacceptable que des kilomètres de voirie, des milliers de places de parking et deux stations de tramway, financés par l’argent public, ne servent que 8 jours par an en temps cumulé et au seul profit du groupe privé qui exploitera le stade»
  • « le montant de 180 millions d’euros annoncé par le Grand Lyon semble nettement sous-évalué… et d’une absence quasi-totale d’utilité pour les habitants des communes concernées».
  • Les voies de bus en site propre relèveraient même, selon eux, « au minimum de la Cour des Comptes, voire de l’abus de biens sociaux».
  • Ils suspectent fort que « les terrains du Montout appartenant à la collectivité soient destinés à être bradés au club lyonnais, ouvrant ainsi la voie à d’indécentes plus-values au regard des efforts consentis par la collectivité»

Toute la presse locale s’est fait l’écho de ce camouflet pour Gérard COLLOMB. Vous pouvez consulter les articles du Progrès et de Lyon Capitale sur ce sujet dans notre « revue de presse ».

Cet avis n’aura cependant pas d’effet direct puisque cette enquête n’est plus valable suite à la décision de la Cour d’Appel Administrative de Lyon qui avait annulé cette concertation pour des questions de forme (information insuffisante des conseillers communautaires).

… le président du Grand Lyon, imperturbable, continue son projet et, après la concertation actuelle, va relancer une 3ème enquête publique en septembre, qui, compte tenu que rien n’a changé par rapport à la précédente, devrait donner des résultats identiques.

Continuons à nous mobiliser pour contrer cette gabegie inacceptable !

 

Articles en rapport

La Métropole refuse de justifier sa politique pour l’usine de traitement des ordures ménagères de Rillieux !

En 2011 la Métropole de Lyon avait choisi de reconstruire une nouvelle usine à Rillieux en 2019 à la fin de la délégation de service actuelle. Or, alors qu’elle ne semblait pas satisfaite du prestataire actuel, elle a décidé en début d’année de le reconduire pour 8 ans sans...

Read More

Comment contester le montant de la TEOM d’un territoire ?

Le montant de la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères) peut être contesté dans la mesure où les recettes attendues dégagent un excédent significatif par rapport au coût du service. Comment procéder ? Réunir les informations nécessaires Calculer l’excédent éventuel Examiner cet excédent pour savoir si l’action en justice...

Read More

Faire un commentaire