Du mépris pour les chiffres comptables

Il est de bon ton pour les candidats à la présidentielle de mépriser une approche comptable (on n’ose pas dire financière) de la gestion publique. Ainsi, dans l’émission politique de France 2 de jeudi 9 février 2017, Marine Le Pen répondait à François Lenglet qui lui faisait remarquer le coût exorbitant et non financé de ses nombreuses dépenses nouvelles : « J’adore votre vision comptable ! C’est tout ce que je rejette en économie ». Emmanuel Macron qui se dit d’une « gauche qui se confronte au réel » déclarait pourtant à son meeting de février à Lyon : « Un président, ce n’est pas un épicier. L’important, c’est d’avoir une vision, pas forcément d’être dans les détails de la comptabilité ».

Une illustration de cet état d’esprit nous est donnée par (…)

Pour lire la suite : cette information est publiée par l’association CANOL, les articles sont envoyés dans leur intégralité à tous les adhérents sous forme de bulletin. Pour recevoir nos informations merci de nous soutenir en cliquant ici. 

Articles en rapport

La COR aussi généreuse que déficitaire !

La COR (Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien) participe aux fonds de soutien COVID-19 : Via l’Etat: FNS fonds national de solidarité de 200 000 €; Via la Région ARA: fonds régional de concours de 212 000 €; La COR apporte une aide complémentaire financière aux TPE (Très Petites Entreprises, moins...

Read More

Faire un commentaire