Usine d’incinération de Rillieux : la Métropole change d’avis sans motif !

Usine d’incinération de Rillieux : la Métropole change d’avis sans motif !

CANOL s’étonne grandement de la décision du conseil communautaire de prolonger l’activité de l’usine de Rillieux alors qu’il avait préalablement décidé de l’arrêter à la fin du contrat avec l’exploitant actuel en juillet 2019 et de reconstruire une nouvelle usine.

Cette décision est d’autant plus surprenante compte tenu des incidents récurrents survenus lors de son exploitation.

Bien sûr, il faut bien continuer à incinérer les déchets tant qu’une nouvelle usine n’est pas construite et cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique… mais il aurait peut-être été judicieux de s’en occuper un peu plus tôt !

Pour trouver un nouvel exploitant, un appel d’offres a été lancé et celui choisi n’est autre qu’une autre filiale du groupe Suez, l’exploitant actuel, qui reprend donc le même outil avec le même personnel !

Un nouveau type de contrat a été choisi. Il a entre autres comme avantage d’éviter l’obligation de demander l’avis de la CCSPL (Commission Consultative des Services Publics Locaux) et son contrôle ultérieur.

Et comme la délibération qui autorise à le signer ne précise ni les objectifs fixés au nouvel exploitant, ni le détail du coût d’exploitation, CANOL a demandé à la Métropole la communication du dossier d’appel d’offres et du nouveau marché.

Articles en rapport

Faire un commentaire