Musée des confluences

Inauguré le 19 Décembre 2014, le Musée des Confluences avait retenu l’attention de CANOL dès les toutes premières années de sa gestation (2001) tant il nous était apparu que le projet était une folie. Tous comptes faits le coût final multipliait par CINQ le budget initial, record certainement mondial.

Compte tenu des usages en la matière, nous nous attendions à des frais de fonctionnement annuels de l’ordre de 10 % du coût de construction, soit dans les 30 millions d’euros environ. Heureusement, l’énormité même du dérapage de ce projet, totalement hors normes, a fait que ce ratio, communément observé pour d’autres établissements de même nature, ne s’est pas réalisé. Après deux exercices pleins et à l’aube du troisième, il nous a donc paru intéressant d’examiner le coût réel de cet établissement culturel hors pair.

Malgré d’énormes difficultés pour l’obtenir, le compte administratif de l’année 2015 est paru et il nous faut encore, à ce jour, nous contenter des budgets prévisionnels des exercices 2016 et 2017. Les totaux des charges d’exploitation sont respectivement de 18 717 646 € pour 2015, 18 907 500 € et 17 945 000 € pour les années suivantes et un total de recettes respectives de 2 870 000 €, 4 020 000 € et 4 545 000 €.

Le budget de fonctionnement tourne donc autour de 5 à 6% du coût de construction. On pourrait aussi s’attendre à une amélioration, mais encore faut-il que le compte administratif 2016 (à paraître en juin) confirme qu’il n’y a pas eu «dérapage». C’est possible car il y aurait eu 760 000 visiteurs en 2016 au lieu des 550 000 prévus. Il n’en subsiste pas moins, compte tenu de toutes les gratuités accordées (entre 60 et 70 % des entrées) que la Métropole doive subventionner le Musée à hauteur de 80 % en moyenne. (…)

Pour lire la suite : cette information est publiée par l’association CANOL, les articles sont envoyés dans leur intégralité à tous les adhérents sous forme de bulletin. Pour recevoir nos informations merci de nous soutenir en cliquant ici. 

Articles en rapport

Faire un commentaire

  • Radin

    C’est intéressant ce que vous racontez, mais on aimerait bien être informé sans avoir toujours à payer !

Faire un commentaire