Compta

Compte administratif 2016 de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

La nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté fin juin son premier compte administratif. CANOL a souhaité regarder comment la nouvelle équipe a géré cette transition avec la reprise de la région Auvergne, une nouvelle équipe de direction et des changements dans l’attribution des compétences des régions (loi NOTRe).

Afin de cerner l’évolution par rapport à 2015, nous avons cumulé les comptes administratifs de cette année-là pour Auvergne et Rhône-Alpes. Nous souhaitions faire la comparaison par habitant mais les chiffres publiés pour la population 2016 montraient une baisse de 138 000 habitants par rapport à 2015, ce qui nous a paru susceptible de fausser les comparaisons. Nous nous sommes donc bornés à comparer les chiffres globaux. Voici le résultat :

  2015 (en K€)

 

2016 (en K€)

 

Croissance %

 

recettes fonctionnement 2 605 784 2 504 705 – 101 079 -3,9%
dotations de l’Etat 854 899 778 156 – 76 743 -9,0%
Fiscalité 1 701 328 1 689 444 – 11 884 -0,7%
dépenses fonctionnement 2 100 675 1 971 556 – 129 119 -6,1%
dépenses de personnel 326 636 326 606 –  30 0,0%
ratio personnel/dép. de fonct 15,5% 16,6%    
Epargne brute 505 109 533 149 28 040 5,6%
Epargne nette 213 901 240 088 26 187 12,2%
Dépenses d’équipement 715 630 867 428 151 798 21,2%
Dette au 31/12 (crédit-bail inclus) 3 115 213 3 236 133 120 920 3,9%

 Les recettes de fonctionnement :

  • elles diminuent globalement de 3,9%, principalement du fait de la baisse des dotations de l’Etat (-76,7M)
  • les recettes fiscales diminuent légèrement du fait de la disparition de la TICPE 2ème part.

Dépenses de fonctionnement :

  • nous constatons une baisse de 6,1% dépassant la baisse promise de 100 M€ avec une stagnation des dépenses de personnel
  • dans les autres domaines, les économies ont été du même ordre, administration générale ou subventions.

L’épargne (ou capacité d’investissement)

  • du fait de la baisse des dépenses, l’épargne brute (recettes – dépenses) s’améliore de 5,6%
  • Après remboursement de l’annuité d’emprunts, l’épargne nette progresse encore de 12%.

Les dépenses d’équipement :

  • Elles sont en forte progression : +21% (+152 M€).

La dette

  • L’épargne nette étant encore faible, et les dépenses d’équipement en forte progression, la dette, compte tenu des contrats de crédit-bail en cours, progresse encore de 121 M€ +21%
  • L’épargne brute s’étant améliorée, la capacité de remboursement est de 6 ans.

Les dépenses de fonctionnement nettes par domaine

  • Nous constatons des économies dans les principaux domaines :

T.E.R. – 3,9% (  22 M€) ; Formation profess ; – 8,8% (-49 M€) ; Lycées, – 1,6% (-7 M€) ; Actions économiques, -11,6% (- 12 M€).

  • Toutefois, en totalisant les dépenses nettes, c’est-à-dire recettes correspondantes déduites, la baisse réelle n’est plus que de 79 M€.

En conclusion, dès la première année de son mandat, la nouvelle équipe a réussi à inverser la tendance précédente qui était une augmentation systématique des dépenses et à remettre la gestion financière de la Région sur des bases plus saines. Cela a commencé à porter ses fruits puisque nous constatons une baisse nette des dépenses de fonctionnement de 79 M€ dès la première année et les mesures prises devraient permettre d’amplifier ce résultat les années prochaines. Une partie des engagements de Monsieur WAUQUIEZ a donc commencé à se réaliser. Cependant nous attendons encore la fixation d’objectifs chiffrés que la Région s’engage à réaliser dans ses différents domaines de compétence pour la durée de son mandat avec la mise en place d’indicateurs permettant de mesurer l’état d’avancement de ces objectifs et leur publication semestrielle.

 

Articles en rapport

Faire un commentaire