Budget 2018 département du Rhône

Le Département du Rhône a voté le 23 mars 2018 son 4ème budget depuis sa scission avec la Métropole de Lyon. Les comptes 2017 n’ayant pas encore été publiés (ils le seront fin juin !), nous l’avons comparé avec le budget de l’année précédente.

  • La comparaison est faite par habitant et tient donc compte de l’évolution de la population qui a augmenté en un an de 0,8% (+ 4 000 habitants).
  • Les dépenses par fonction, ont été calculées en net, c’est-à-dire avec recettes correspondantes déduites.

Voici ce que nous avons constaté :

 

  montant global (K€) montant par habitant croissance par habitant
  2017 2018 2017 2018 Montant par hab.
recettes fonctionnement 458931 458091 1 002 € 992 € -10 € -1,0%
dotations de l’Etat 169175 151905 369 € 329 € -40 € -10,9%
Fiscalité 236393 244033 516 € 528 € 12 € 2,4%
dépenses fonctionnement 442679 436364 966 € 945 € -21 € -2,2%
dépenses de personnel 93508 93680 204 € 203 € -1 € -0,6%
ratio personnel/fonct. 21,1 % 21,5 % 21,1 % 21,5 %    
Epargne brute 16252 21726 35 € 47 € 12 € 32,6%
Epargne nette -18140 -15382 -40 € -33 € 6 € -15,9%
Dépenses d’équipement 76320 89260 167 € 193 € 27 € 16,0%
Dette au 31/12 423142 419825 916 € 909 € -7 € -0,8%

 

Les recettes de fonctionnement:

  • Elles baissent de 1 % et s’élèvent à 992 €par habitant
  • Les dotations de l’Etat baissent de 10,9 % par habitant du fait du transfert de la compétence transport à la Région
  • La fiscalité est en hausse de 2,4 %   du fait de la dynamique des différentes taxes dont la hausse est nettement supérieure à l’inflation.

Les dépenses de fonctionnement :

  • Elles baissent de 2,2 % par habitant, donc plus que les recettes
  • Les dépenses de personnel sont réduites de 0,6 % par habitant malgré un effectif en hausse de 2 % (+33 agents = 1 668 agents).

L’épargne brute :

  • Elle est en hausse de 32,6 % par habitant et bénéficiera du report excédentaire de 64,1 M€ de l’exercice 2017. Avec ce report, elle atteindrait 139 € par hab., ce qui produirait un ratio d’épargne brute de 12,3%.
  • Compte tenu de ce report, le taux d’épargne nette atteindra 5,2% ce qui reste inférieur à l’objectif de 7,17% fixé par la commission chargée de la répartition des recettes et dépenses entre le département et la Métropole.

Les dépenses d’équipement :

  • Elles sont en hausse de 16 % par hab. après une hausse de 31 % en 2017

La dette :

  • Elle devrait légèrement baisser : -0,8% à 909 €/hab.

Les dépenses nettes par fonction (dépenses-recettes):

  • Elles baissent globalement de 42 €/hab. (-6,4%) du fait du transfert de la compétence transports à la Région.
  • Les dépenses les plus importantes (366 €/hab.) sont les dépenses sociales qui représentent 59,2% des dépenses fonctionnelles. Elles augmentent de 3,2%
  • Les charges d’administration générale (115 €/hab.) augmentent de 2,6%.
  • Les variations des autres dépenses sont peu significatives.

 

En conclusion,

Compte tenu du solde excédentaire de 64,1 M€ annoncé pour les comptes 2017 (plus de 10% du budget global !), qui fait suite

à un excédent de 49,3 M€ l’année précédente, CANOL considère que cet exercice budgétaire n’est pas très réaliste et préfère attendre la publication des comptes 2017 fin juin pour se prononcer sur la qualité de la gestion du département du Rhône.

 

Articles en rapport

Faire un commentaire